Modèles et formulaires

Utilisation de la Matrice McKinsey : Exemples et Applications

La Matrice McKinsey, également connue sous le nom de Matrice Générale-Électrique (GE), est un outil d’analyse stratégique qui aide les entreprises à évaluer la performance de leurs différentes unités commerciales ou produits. Cette matrice a été développée par le cabinet de conseil McKinsey & Company dans les années 1970 et est devenue un outil précieux pour les entreprises du monde entier pour prendre des décisions stratégiques éclairées. Dans cet article, nous explorerons quelques exemples concrets de l’utilisation de la Matrice McKinsey dans le contexte des entreprises.

Comprendre la Matrice McKinsey

Avant de plonger dans des exemples spécifiques, il est essentiel de comprendre les composantes de la Matrice McKinsey. Cette matrice est généralement représentée sous la forme d’une grille à deux dimensions, avec l’axe vertical représentant l’attractivité du marché et l’axe horizontal indiquant la position concurrentielle de l’unité commerciale ou du produit. Ces deux dimensions sont divisées en trois catégories, ce qui crée une matrice 3×3 :

Faible Attractivité du Marché – Unité Commerciale Faible

Ces unités font face à des marchés peu attrayants et ont une faible compétitivité dans cette catégorie spécifique. Dans de nombreux cas, la décision appropriée peut être de désinvestir ou de restructurer.

Attractivité du Marché Modérée – Position Concurrentielle Faible

Les unités commerciales se trouvant ici sont dans des marchés potentiellement attractifs, mais elles ont une position concurrentielle faible. Elles nécessitent souvent des investissements et des efforts pour améliorer leur position sur le marché.

Attractivité du Marché Modérée – Position Concurrentielle Moyenne

Dans cette catégorie, les unités commerciales ont une position concurrentielle moyenne dans des marchés qui ont un potentiel d’attraction modéré. Les décisions varient, mais peuvent se concentrer sur la consolidation ou l’amélioration de la performance, selon les circonstances.

Attractivité du Marché Modérée – Position Concurrentielle Forte

Les unités commerciales qui sont à la fois bien positionnées sur le marché et évoluent dans des marchés modérément attractifs peuvent envisager de maintenir leurs investissements actuels.

Attractivité du Marché Élevée – Position Concurrentielle Faible

C’est là où les marchés sont très attractifs, mais les unités commerciales ont une position concurrentielle faible. Dans ce cas, des efforts significatifs sont nécessaires pour exploiter le potentiel du marché.

Attractivité du Marché Élevée – Position Concurrentielle Moyenne

Les unités commerciales dans cette catégorie ont des marchés hautement attractifs et une position concurrentielle moyenne. Elles peuvent envisager une expansion ou une croissance.

Attractivité du Marché Élevée – Position Concurrentielle Forte

Les unités commerciales qui se trouvent ici ont la meilleure combinaison possible : des marchés très attractifs et une forte position concurrentielle. Elles devraient généralement continuer à investir pour maintenir leur domination sur le marché.

Exemples d’Application de la Matrice McKinsey

Exemple dans le secteur de la technologie :


Supposons qu’une entreprise technologique évalue ses différentes lignes de produits. Elle pourrait commencer par placer chaque produit dans la Matrice McKinsey. Ensuite, en fonction de leur potentiel de marché et de leur position concurrentielle actuelle. Les produits situés dans la zone “Attractivité du Marché Élevée – Position Concurrentielle Faible” pourraient nécessiter des investissements pour améliorer leur position sur le marché. En revanche, ceux dans la zone “Attractivité du Marché Élevée – Position Concurrentielle Forte” pourraient être encouragés à continuer à innover.

Exemple dans le secteur de la restauration :


Une chaîne de restaurants évalue la performance de ses différentes succursales. Les restaurants situés dans des zones à forte demande mais avec une qualité de service médiocre pourraient être classés dans la catégorie “Attractivité du Marché Élevée – Position Concurrentielle Faible”. Ils devraient alors envisager des améliorations de la qualité pour tirer parti de la demande locale.

Exemple dans l’industrie manufacturière :


Une entreprise manufacturière peut utiliser la Matrice McKinsey pour évaluer ses différentes unités de production. Les usines situées dans des régions où la demande de produits est en croissance constante et où la technologie est obsolète pourraient être classées dans la catégorie “Attractivité du Marché Élevée – Position Concurrentielle Faible”. Elles pourraient nécessiter des investissements en modernisation pour rester compétitives.

La Matrice McKinsey, également connue sous le nom de Matrice GE-McKinsey, est généralement représentée sous la forme d’une grille 3×3, avec deux axes principaux : l’attractivité du marché et la position concurrentielle de l’unité commerciale, du produit ou de la division. Voici un modèle standard de la Matrice McKinsey :

--------------------------------------------------------------------
|                    | Attractivité du Marché Faible | Attractivité du Marché Modérée | Attractivité du Marché Élevée |
--------------------------------------------------------------------
| Position Concurrentielle Faible    |             (1)                   |               (2)                  |             (3)                  |
--------------------------------------------------------------------
| Position Concurrentielle Moyenne   |             (4)                   |               (5)                  |             (6)                  |
--------------------------------------------------------------------
| Position Concurrentielle Forte     |             (7)                   |               (8)                  |             (9)                  |
--------------------------------------------------------------------
 Matrice McKinsey

Chaque case de la matrice est remplie avec des informations spécifiques sur l’unité commerciale, le produit ou la division évalué. En fonction de l’analyse, chaque case peut contenir des commentaires, des données numériques ou des indicateurs pertinents pour évaluer la position de l’élément dans la matrice. Les cases sont généralement numérotées pour une référence facile lors de l’analyse.

Elle pourrait commencer par placer chaque produit dans la Matrice McKinsey. Ensuite, en fonction de leur potentiel de marché et de leur position concurrentielle actuelle. Les produits situés dans la zone “Attractivité du Marché Élevée – Position Concurrentielle Faible” pourraient nécessiter des investissements pour améliorer leur position sur le marché. En revanche, ceux dans la zone “Attractivité du Marché Élevée – Position Concurrentielle Forte” pourraient être encouragés à continuer à innover.

Conclusion

La Matrice McKinsey évalue stratégiquement les unités commerciales ou produits, guidant les décisions stratégiques d’entreprise avec précision.Les exemples ci-dessus illustrent comment cette matrice peut être appliquée dans différents secteurs. Cependant, il est important de noter que l’utilisation de la Matrice McKinsey nécessite une analyse approfondie et une compréhension contextuelle pour prendre des décisions éclairées. Elle doit également être régulièrement réévaluée pour refléter les changements survenus sur le marché et dans l’entreprise.

Autres articles

Cahier des Charges et Analyse du Besoin...
Le cahier des charges et l'analyse du besoin fonctionnel sont...
Read more
Coefficient de Performance Saisonnier : Calculateur Automatisé...
Le coefficient de performance saisonnier est un outil essentiel dans...
Read more
10 Templates Excel Utiles pour Évaluer un...
L'évaluation des employés est une étape cruciale dans la gestion...
Read more

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *