PREPARATION ET ORGANISATION D’UN PROGRAMME COBOL

Cours programmation Cobol – cours gratuit Cobol – Tutoriel Cobol

Bienvenue dans ce cours Cobol

LES FICHIERS

Le dictionnaire d’usage courant nous dit qu’un fichier est une collection de fiches, un meuble ou une boîte à fiches,et que le verbe Ficher signifie mettre des renseignements sur fiches.

Ouvrons par exemple un annuaire téléphonique. Il est possible de trouver les fichiers chaque abonné en reportant tous les renseignements le concernant sur une fiche cartonnée.

Faisons done ceci pour tous les abonnés d’une même ville. Nous obtiendrons, si dans la ville il y a 10 000 abonnés, 10 000 fiches.Pla-cons ces 10 000 fiches dans une “boîtes à fiches”.

Nous avons constitué un fichier conformément ã la définition don-née par le dictionnaire.

DUPONT J.|DDCT.MED.|30 AV.ØPERA PARIS|225.21.42

En Informatique, la notion de fichier, três importante en gestion, # exactement la même signification. Un fichier représente un ensemble ie domées, tout comme les 10 000 fiches des abonnés forment 1’ensemble les données nécessaires ã l’établissement de l’annuaire téléphonique de la ville correspondante.

Dans notre exemple, le fichier avait pour support des fiches cartonnées, Pour permettre à l’ordinateur d’utiliser ce fichier, il devra avoir pour support :

– des cartes perforées;

-une ou plusieurs bandes perforées;

“une ou plusieurs bandes magnétiques·

“un ou plusieurs disques magnétiques;

– une mémoire à tambour;

-une mémoire à feuillets.

Pour effectuer un traitement logique quelconque sur 1’ordinateur en se servant des données que représente notre annuaire. 

IL faut mettre sous format les données signifie rendre le fichier ti ale ar e otnaduua pour image un enregistrement “logique”, quel que soit le support.

Lorsque le format de l’article est décidé par le programmeur ou analyste en tenant toutefois compte du support de son fichier, 1’i mage de la fiche, c’est-à-dire 1’enregistrement, est dit logique.

Par contre,lorsque le format est imposé soit par le hardware de 1’ordinateur soit par le support physique lui-même, 1’enregistrement est dit physique.

Programmation Cobol : LES ENREGISTREMENTS

Un enregistrement est, comme nous 1’avons dit ci-dessus, 1’image d’une fiche d’un fichier.

Pourquoi logique ? Parce qu’il contient toutes les données mises sous un format bien précis et déterminé (en fonction de 1’analyse préa-lable du probème).

logique.                                         

Ainsi ces données seront prêtes à être utilisées par un traitement

Dans 1’exemple de notre annuaire, 1’enregistrement logique sera l’image parfaite d’une fiche cartonnée qui contient tous les renseigne-ments concernant un abonné. La différence entre les 10 000 fiches et les 10 000 enregistrements tient dans le fait que les différents éléments constituant les données pour un abonne peuvent être dans un ordre quelconque sur les fiches, alors qu’ils auront un emplacement fixe dans l’enregistrement logique et seront sous un format précis.            

si,par exemple,0 caracteres suffisent pour definir toutes 1es guration ou le format suivant’:

Jare zone : du caractère l n 20 inclus, soit 20 caracteres: nom de 1’abonné.

2ème zone : du caractêre 21à 22 inclus, soit 2 caracteres : initiales du prenom.

3ème zone : du caractēre 23 à 36 inclus, soit 14 caractères : profession.

Aème zone : du caractēre 37 à 70 inclus, soit 34 caractères : adresse. 5ème zone : du caractere 71 a 80 inclus, soit 10 caracteres n° de téléphone

Chaque donnée de 1’enregistrement sera dans une zone fixe et ne devra pas comporter un nombre de caractères supérieur è celui qui est alloué ã la zone correspondante. Toutes ces zones constituent un enregistrement logique. Le fichier comprendra dans notre exemple,10 000 enregistrements logiques, tous de 80 caractères et dans chacun d’eux les données occuperont les mêmes zones, c’est-ã-dire auront le même nombre de caractères et auront la même place relative dans 1’enregistrement. Des enregistrements logiques de ce type sont dits de longueur fixe. On dit que l’on travaille en “mode fixe”.

Toutefois, il existe aussi des enregistrements logiques de longueur variable. On dit que l’on travaille en “mode variable”.

Dans ce cas, chaque enregistrement logique est aussi décomposé en zones, chacune de longueur fixe, mais le nombre de zones est variable.

La nature de l’enregistrement logique fixe ou variable est définie dans le programme COBOL, de façon ã ce que le système de conduite de l’ordinateur effectue un traitement correct.

Dans le cas de 1’enregistrement de longueur fixe, on indique le nombre exact de caractères (80 pour notre exemple).

Nature de 1’information.

La Longueur de 1’enregistrement logique n’est pas limitée toute fois des enregistrements de 1 000 caractères par exemple peuvent en longueur être choisie judicieusement en fonction des donnée comportera 1’enregistrement, du traitement à effectuer, et du supa port sur lequel sers mis le fichier.

Prendre en considération le support du fichier nous conduit a la notion d’enregistrement physique.

Enregistrements d’un même fichier.

Nature de 1’information.

La Longueur de 1’enregistrement logique n’est pas limitée toute fois des enregistrements de 1 000 caractères par exemple peuvent en longueur être choisie judicieusement en fonction des donnée comportera 1’enregistrement, du traitement à effectuer, et du supa port sur lequel sers mis le fichier.

Prendre en considération le support du fichier nous conduit a la notion d’enregistrement physique.

Cobol: Les enregistrements physiques sur les supports discontinus.

La carte perforée ne possède que 80 colonnes donc 80 caractères. Une ligne d’imprimante ne peut avoir plus de 120 ã 160 caractères suivant les constructeurs.

Or, quel que soit 1’ordinateur utilisé, on ne peut, en une seule opération, lire ou perforer plus d’une carte, soit 80 caractères, ou écrire plus d’une ligne sur 1’imprimante.

Dans ces deux cas particuliers 1’enregistrement logique ne doit pas avoir une longueur maximale supérieure à celle de 1’enregistrement physique du support correspondant.

une carte ou une ligne d’imprimante.

Exemples.

– Un enregistrement logique de 120 caractères, sur     cartes de sens, mais, par contre, convient pour 1’imprimante.

b. Les enregistrements physiques sur les supports

Continus.

vierge appelé “GAP”.

Un ordre de lecture du programme correspond à la lecture d’un article.

Exemples.

Ordinateurs CDC de la série des 6000

Ces ordinateurs ont des mots mémoire de 60 bits,soit 10 caractères. De ce fait,le nombre de caractères des enregistrements physiques est un multiple de 10.

Le nombre de caractères des enregistrements physiques est imposé par le software. L’UPE est égal ici ã 128 mots ou 512 mots, c’est-à-dire 1280 caractères ou 5120 caractères pour les bandes (code DCB ou binaire) ou 64 mots c’est-ã-dire 640 caractères pour les disques.

Quelle que soit la longueur des enregistrements logiques, 1’enre-gistrement physique a toujours une longueur fixe. De ce fait, le groupage des enregistrements logiques n’est pas laissé au choix du programmeur.

Trois cas peuvent se présenter :

a) Le nombre de caractères de 1’enregistrement logique est inférieur au nombre de caractères de 1’enregistrement physique. Dans ce cas physique. Plusieurs enregistrements logiques sont contenus dans un enregistrement

b) le nombre de caractères de l’enregistrement logique est supé-ment logique. rieur au nombre de caractères de l’enregistrement physique. Dans ce cas il faut plus d’un enregistrement physique pour contenir un enregistrement.

c) dans le cas où les longueurs des enregistrements logiques et physiques sont les mêmes, un enregistrement physique suffira

Remarque.

Afin de différencier et reconnaître les deux types d’enregistrements le système génère une marque de fin d’enregistrement logique appelée EOL(END ØF LINE) et une marque de fin d’enregistrement physique appelée EØR (END ØF RECØRD).Cette marque est en fait un groupe de caractères.

ordinateurs IBM de la série des 360 et CII de la série des IRIS

Ces ordinateurs ont des mots mémoire de 32 bits, soit 4 caractères d’un octet chacun. De ce fait, le nombre de caractères de 1’enregistre-ment physique est un multiple de 4. La longueur d’un enregistrement physique n’est pas imposée.

Le facteur de groupage est laissé au choix du programmeur pour effectuer des lectures ou des écritures rapidement, c’est-à-dire charger au maximum, en une seule opération, les buffers d’entrée-sortie. Le programmeur a intérêt : ã prendre un facteur de blocage assez grand pour des petits enregistrements logiques, au contraire, à le prendre petit pour de grands enregistrements logiques.

Ainsi,si nous appelons N le nombre de caractères de 1’enregistre-ment physique et n celui de 1’enregistrement logique et fg le facteur de groupage, nous avons la relation :

N=n*fg

Remarque.               

Il n’existe pas ici sur les bandes de marques de fin d’enregistrement physique ni de fin d’enregistrement logique. Les enregistrements logiques sont groupés dans les enregistrements physiques dont la longueur est définie par l’utilisateur dans le programme COBOL. Un enregistrement physique contient par définition un nombre entier d’enregistrements logiques.

Si les enregistrements logiques sont de longueur fixe, 1’enregistrement physique est aussi de longueur fixe. Si les enregistrements 1ogiques sont de longueur variable, 1’enregistrement physique est aussi de longueur variable. Dans ce cas, le système génère ã l’écriture et utilise ã la lecture, un mot de contrôle en tête de chaque enregistrement logique qui définit la longueur de ce dernier et un autre mot de contrôle en tête de chaque enregistrement physique qui définit la 1ongueur de celui ci.

Ordinateurs UNIVAC de la série 1108

cos ordinateurs ont des mots mémoire de 36 bit8, Soit 6 caractian de 6 bits chacun.

De ce fait, le nombre de caractères de 1’enregistrement physique est un multiple de 6.

Tout comme dans le cas précédent, la longueur de 1’enregistrement physique n’est pas imposée par les systèmes. Le facteur de groupage est ici laissé au choix du programmeur.

Remarque.

Les enregistrements logiques sont groupés dans des enregistrements: physiques dont la longueur est définie par l’utilisateur dans le programme COBOL, Un enregistrement physique contient par définition un nombre entier d’enregistrements logiques. Si les enregistrements logiques sont de longueur fixe, le systèmes génère ã l’écriture et utilise à la lecture un mot de contrôle au début et ã la fin de chaque enregistrement physique. Si les enregistrements logiques sont de longueur variable, le système génère ã l’écriture et utilise ã la lecture, un mot de contrôle au début et ã la fin de chaque enregistrement physique et un autre mot de contrôle au début et ã la fin de chaque enregistrement logique contenu dans 1’enregistrement physique.

Représentation sur bande des enregistrements logiques et physiques.

D’après ce que nous avons vu précédemment, il y a deux technique: pour la représentation sur bande des enregistrements logiques et physiques.

a) La longueur de 1’enregistrement physique ou bloc est indépendante des enregistrements logiques et imposée par un support donné. C’est cette technique qui est utilisée chez CDC.

b) La longueur de 1’enregistrement physique ou bloc est fonction des enregistrements logiques qu’il contient. C’est la technique utilisée chez les autres constructeurs.

Aussi nous avons :

1.Sur les ordinateura CDC de 1a Bêrie den 6000.

La longueur du bloc est obligatoirement de 1280 caractères en DCB.

a) Longueur de 1’enregistrement logique inférieure à la longueur de 1’emregiatrement physique (1280 caractère).

Enregistrements logiques de longueur fixe.

Enregistrement physique                                                

1280 caractères      enregistrement physique

EØL : Marque de fin d’enregistrement logique.

EØR: Marque de fin de bloc apparaissant le plus souvent a la fin du dernier bloc.

E : Enregistrements logiques de longueur fixe. 1

Enregistrements logiques de longueur variable.

Enregistrements logiques de longueur fixe.

Enregistrements logiques de longueur variable.

Autres articles

Cours Cobol et théorie de programmation :...
Cours et tutoriel Cobol / tuto Cobol en ligne /...
Read more
statistique descriptive à une dimension : Exercice pratique
Introduction cours statistique descriptive à une dimension : Les points...
Read more
COBOL: L'ECRITURE D'UN PROGRAMME AVEC REGLES DE...
Cours et tutoriel Cobol / tuto Cobol en ligne /...
Read more

3 réflexions sur “PREPARATION ET ORGANISATION D’UN PROGRAMME COBOL

  • 12 août 2022 à 7h10
    Permalien

    Next time I read a blog, Hopefully it wont fail me as much as this one. After all, Yes, it was my choice to read through, however I genuinely thought youd have something useful to talk about. All I hear is a bunch of moaning about something you could fix if you werent too busy looking for attention.

    Répondre
    • 19 août 2022 à 5h14
      Permalien

      sex education coming soon

      Répondre
  • 4 avril 2023 à 6h05
    Permalien

    online payday loans Canada can provide a speedy and convenient solution to your financial needs, without having to rely on credit cards or personal loans. payday loans ei payday loans online bc With payday loans Canada, you can get cash quickly and easily, regardless of your credit history or income level. Online payday loans can be a great option for those who need cash quickly and don't have time to wait for a traditional bank loan or credit card. Faxless payday loans can provide a quick and reliable solution to your financial needs, without having to rely on credit cards or personal loans. With payday loans etransfer, you can get access to fast cash when you need it the most, without having to go through lengthy application processes or credit checks. Instant payday loans Canada can be a great option for those who need funds quickly and don't have time to wait for a traditional bank loan or credit card. Payday loans Toronto can provide a quick and simple way to get money when you need it the most, without having to go through lengthy application processes or credit checks. payday loans Toronto are a efficient way to get funds quickly when you need it the most. payday loans bc can provide a speedy and easy way to get money when you need it the most, without having to go through lengthy application processes or credit checks.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *