Gestion de projetModèles et formulaires

Création d’un modèle d’étude de faisabilité : les étapes clés + Exemple

Dans cet article, nous vous aidons à créer une études de faisabilité sur Excel.

À la fin de cet article, vous avez accès à un modèle téléchargeable.

Étude de faisabilité : préparation du lancement de projet sous l’égide des exigences clients et des parties prenantes

L’étude de faisabilité, un terme souvent entendu dans le monde des affaires, revêt une importance cruciale. Mais de quoi s’agit-il réellement et quel rôle joue-t-elle dans la préparation du lancement d’un projet ? Plongeons dans le cœur de cette démarche pour en saisir toute la signification, tout en intégrant le lexique du “lancement de projet” et des “exigences des clients et des parties prenantes”.

Qu’est-ce qu’une étude de faisabilité ?

À première vue, le terme peut sembler complexe, mais en réalité, il révèle simplement sa nature. L’étude de faisabilité est une phase préliminaire, une étape clé qui précède le lancement d’un projet. Son objectif principal est de répondre de manière affirmative à plusieurs questions cruciales :

  1. Faisabilité financière, humaine et technique : Le projet peut-il être réalisé avec les ressources financières, humaines et techniques dont nous disposons ?
  2. Adaptation à l’environnement : Le projet est-il compatible avec l’environnement dans lequel nous évoluons ? Cela englobe les aspects politiques, concurrentiels, légaux et réglementaires.
  3. Réponse aux exigences : Le projet répond-il aux exigences du client et, plus largement, aux attentes des parties prenantes ? Cela inclut les bénéfices attendus, la qualité, les délais, et bien plus encore.

Les volets de l’étude de faisabilité

Cette étude se décompose généralement en quatre volets essentiels, chacun apportant des réponses spécifiques :

  1. Étude commerciale : Elle évalue la demande du marché, l’attractivité du produit ou du service proposé, et analyse la concurrence. Cela permet de comprendre la viabilité commerciale du projet.
  2. Étude technique : Cette section se penche sur les aspects techniques du projet, notamment les ressources nécessaires, les processus à mettre en place, et les défis techniques à relever.
  3. Étude financière : Ici, on examine les coûts du projet, les prévisions de revenus, et on calcule le seuil de rentabilité. L’objectif est de déterminer la viabilité financière du projet.
  4. Étude économique : Cette analyse plus large prend en compte les implications économiques du projet, y compris son impact sur l’économie locale ou nationale.

L’art du dimensionnement pour le lancement de projet

La richesse de l’étude de faisabilité varie en fonction de plusieurs facteurs tels que la taille de l’organisation, la stratégie adoptée, la nature du projet, et bien d’autres. Par conséquent, elle peut se concentrer davantage sur l’un des volets, en fonction des besoins.

Par exemple, une étude de faisabilité pour la construction d’une centrale nucléaire ou le développement d’un nouveau véhicule nécessitera une analyse approfondie, étant donné les budgets substantiels impliqués et les enjeux majeurs en matière de sécurité, d’environnement et de conformité réglementaire.

En revanche, une étude de faisabilité pour la refonte d’un site web sera plus concise, axée sur les aspects techniques et financiers spécifiques au projet.

En somme, l’étude de faisabilité est une pièce maîtresse dans la prise de décision avant le lancement de projet. Elle guide les organisations vers des projets réalisables et durables tout en minimisant les risques potentiels. Elle incite à la réflexion approfondie avant de se lancer dans l’aventure de l’exécution de projets, contribuant ainsi à des décisions éclairées et judicieuses, en pleine conformité avec les exigences des clients et des parties prenantes.

L’importance de la réalisation d’une étude de faisabilité

Pourquoi entreprendre une étude de faisabilité ?

Avant de s’engager dans un projet, il s’avère impératif d’examiner de manière approfondie sa viabilité initiale. La réalisation d’une étude de faisabilité revêt une importance cruciale, car elle confère de multiples avantages, à savoir :

1. L’analyse exhaustive des aspects du projet

La première étape consiste à prendre en considération tous les paramètres du projet, incluant ses besoins, son budget, les compétences requises, ainsi que les éventuelles problématiques. Cette phase initiale est essentielle pour définir la portée du projet de manière précise.

2. L’identification des obstacles potentiels

Cette démarche permet d’identifier les éventuels obstacles qui pourraient entraver la bonne réalisation du projet. En anticipant ces défis potentiels, il devient possible de concevoir des stratégies pour les surmonter ou les contourner.

3. La définition précise des objectifs

Une étude de faisabilité permet également de définir de manière précise les objectifs à atteindre, offrant ainsi une vision claire des objectifs à réaliser. Ces objectifs doivent être formulés de manière SMART (Spécifiques, Mesurables, Atteignables, Réalistes et Temporellement définis), ce qui garantit leur clarté et leur réalisabilité.

4. L’exploration de scénarios multiples

Elle autorise l’exploration de divers scénarios susceptibles de mener au succès du projet, tout en élaborant un plan d’urgence pour faire face aux imprévus. Cette étape permet une planification robuste et une meilleure gestion des risques.

5. L’optimisation du retour sur investissement (ROI)

La réalisation d’une étude de faisabilité contribue à l’amélioration significative du retour sur investissement en évaluant l’ensemble des paramètres pertinents. En établissant des scénarios financiers, on peut mieux comprendre comment le projet peut générer des bénéfices, même dans des conditions défavorables.

Les cinq étapes pour mener à bien une étude de faisabilité

Une démarche structurée en cinq étapes

La réalisation d’une étude de faisabilité requiert une approche méthodique organisée en cinq étapes fondamentales, à savoir :

1. Évaluation des besoins du projet

Dans cette première étape, le chef de projet doit effectuer une réflexion approfondie afin d’identifier tous les éléments nécessaires au lancement du projet. Il doit établir une estimation des coûts associés à ces besoins. Cette phase préliminaire permet de quantifier les ressources requises.

Lire aussi : Modèle d’une note de cadrage de projet sous word

2. Analyse de l’environnement du projet

La deuxième étape implique une analyse approfondie de l’environnement dans lequel le projet sera implanté. Cela inclut la prise en compte des réglementations en vigueur, des avancées technologiques actuelles et futures, ainsi que l’alignement du projet sur les valeurs et les intérêts de la cible. L’utilisation de la matrice SWOT peut faciliter cette analyse. Cette étape met en lumière les opportunités à saisir et les menaces à prévenir.

3. Définition des objectifs clairs et précis

La réussite du projet dépend de la définition d’objectifs spécifiques, mesurables, atteignables, réalistes et temporellement définis, conformément au modèle SMART. Ces objectifs doivent être intégrés dans un calendrier pour évaluer la faisabilité du projet. La planification des objectifs offre une vision à long terme du projet.

4. Prévision du retour sur investissement anticipé

L’étape suivante consiste à élaborer différents scénarios pour le projet, qu’ils soient pessimistes, neutres ou optimistes. Chacun de ces scénarios doit inclure des stratégies commerciales, des plans de communication et des échéances pour atteindre les objectifs. Des tableaux financiers doivent être élaborés pour évaluer la rentabilité de ces scénarios. Cette étape permet de mieux comprendre comment le projet peut évoluer sur le plan financier.

5. Évaluation des risques et mesures d’atténuation

Avant de mettre en œuvre le projet conformément au scénario choisi, une évaluation globale des risques doit être entreprise. Cette phase comprend l’identification des risques, leur estimation en termes de durée, et l’élaboration de mesures pour les minimiser ou les surmonter. En se préparant à faire face aux risques potentiels, on peut garantir une gestion plus efficace des imprévus.

Les outils utilisés dans une étude de faisabilité

Pour réaliser une étude de faisabilité de manière efficace, il est essentiel de recourir à divers outils et techniques d’analyse. Parmi les outils couramment utilisés, on peut citer :

1. La Matrice SWOT (Forces, Faiblesses, Opportunités, Menaces)

La matrice SWOT permet d’évaluer la situation interne (forces et faiblesses de l’entreprise) et externe (opportunités et menaces du marché) du projet. Elle offre une vue globale des facteurs à prendre en compte.

2. Le Modèle SMART (Spécifique, Mesurable, Atteignable, Réaliste, Temporellement défini)

Le modèle SMART est utilisé pour définir des objectifs de manière claire et précise, en garantissant qu’ils soient réalisables et mesurables dans un délai donné.

3. Les logiciels de modélisation financière

Pour évaluer le retour sur investissement (ROI) et réaliser des prévisions financières, l’utilisation de logiciels de modélisation financière est courante. Ils permettent de simuler différents scénarios et d’analyser les données financières en profondeur.

4. Les Entretiens et les études de marché

La collecte de données primaires à travers des entretiens avec des experts du domaine et des études de marché est essentielle pour obtenir des informations pertinentes et actuelles sur l’environnement du projet.

5. Les outils de gestion des risques

Pour évaluer les risques et élaborer des plans d’atténuation, divers outils de gestion des risques sont utilisés

, notamment des matrices de probabilité et d’impact.

Aller au-delà de l’Étude de Faisabilité : L’Art de la Planification Stratégique

Au-delà de l’étude de faisabilité, la planification stratégique représente une étape ultérieure cruciale. Elle implique l’élaboration d’une vision à long terme pour le projet, la définition d’objectifs stratégiques, et la mise en place de stratégies pour les atteindre. Une planification stratégique solide permet d’assurer la pérennité du projet et de s’adapter efficacement aux changements du marché.

En conclusion, réaliser une étude de faisabilité représente un pilier essentiel pour la réussite d’un projet. Elle offre une base solide pour la prise de décision éclairée et permet d’anticiper les défis potentiels. Couplée à une planification stratégique réfléchie, elle constitue un outil puissant pour concrétiser des projets de manière efficace et durable, en tirant pleinement parti des outils et techniques d’analyse disponibles.

Structure d’un échantillon d’étude de faisabilité de projet

Une étude de faisabilité est un processus structuré visant à évaluer la viabilité d’un projet ou d’une initiative avant de décider de sa mise en œuvre. Elle est composée de plusieurs volets et sections clés. Voici une structure typique d’une étude de faisabilité, avec les principaux volets à prendre en compte :

1. Introduction

  • Présentation du projet : Une brève description du projet ou de l’initiative à étudier.
  • Objectifs de l’étude de faisabilité : Définir clairement ce que vous souhaitez atteindre grâce à cette étude.
  • Contexte : Mettre en perspective le projet par rapport à l’environnement économique, social, et réglementaire.

2. Résumé exécutif

  • Une synthèse des principales conclusions de l’étude de faisabilité, destinée à donner une vue d’ensemble rapide.

3. Description du projet

  • Objectifs du projet : Définir les buts et les objectifs du projet de manière détaillée.
  • Portée du projet : Préciser les limites et l’étendue du projet.
  • Justification du projet : Expliquer pourquoi le projet est nécessaire ou opportun.

4. Analyse du marché

  • Analyse du marché actuel : Étudier la demande, l’offre, la taille du marché, la concurrence, et les tendances.
  • Segment de marché cible : Identifier le public cible du projet.
  • Évaluation de la demande prévue : Estimer la demande future pour les produits ou services du projet.

5. Analyse technique

  • Description des processus techniques : Présenter les aspects techniques du projet.
  • Exigences en matière de ressources : Identifier les ressources humaines, matérielles et technologiques nécessaires.
  • Évaluation de la faisabilité technique : Évaluer la capacité à réaliser le projet du point de vue technique.

6. Analyse financière

  • Coûts de démarrage : Estimer les coûts initiaux pour lancer le projet.
  • Prévisions de revenus : Évaluer les revenus anticipés générés par le projet.
  • Calcul du retour sur investissement (ROI) : Analyser la rentabilité financière du projet.

Lire aussi : Modèle de tableau de suivi du taux de rendement interne d’un projet

7. Analyse des ressources humaines

  • Besoins en personnel : Déterminer le nombre et les compétences requises du personnel.
  • Plan de recrutement et de formation : Définir comment le personnel sera recruté et formé.

8. Analyse juridique et réglementaire

  • Conformité réglementaire : Vérifier si le projet respecte les lois et réglementations en vigueur.
  • Licences et autorisations : Identifier les permis nécessaires pour le projet.

9. Plan de gestion des risques

  • Identification des risques : Définir les risques potentiels associés au projet.
  • Stratégies d’atténuation : Proposer des mesures pour minimiser ou gérer ces risques.

10. Calendrier et plan de mise en œuvre

  • Établir un calendrier détaillé pour la mise en œuvre du projet.
  • Plan d’action : Décrire les étapes clés et les responsabilités.

11. Conclusion

  • Résumer les principales conclusions de l’étude de faisabilité.
  • Recommandation : Fournir une recommandation concernant la réalisation ou le rejet du projet.

12. Annexes

  • Toute information complémentaire, données, documents de référence, ou analyses détaillées qui appuient l’étude.

Cette structure fournit un cadre complet pour l’élaboration d’une étude de faisabilité. Chaque volet contribue à évaluer la viabilité globale du projet et à prendre des décisions éclairées quant à sa faisabilité. Il est important d’adapter cette structure en fonction des spécificités de chaque projet et de l’industrie concernée.

Comment réaliser une étude de faisabilité étape par étape

La réalisation d’une étude de faisabilité est un processus essentiel pour évaluer la viabilité d’un projet ou d’une initiative avant de décider de sa mise en œuvre. Voici comment entreprendre une étude de faisabilité étape par étape :

Définir les objectifs de l’étude de faisabilité

  • Identifiez clairement les objectifs de l’étude. Qu’espérez-vous accomplir grâce à cette étude de faisabilité ? Définissez les critères de succès.

Préparation et collecte de données préliminaires

  • Rassemblez les informations de base sur le projet, y compris sa description, son contexte, et ses antécédents. Collectez des données préliminaires sur le marché, les concurrents, et les ressources disponibles.

Analyser le marché :

  • Étudiez le marché actuel pour comprendre la demande, l’offre, la taille du marché, les tendances, et les opportunités. Identifiez le public cible.
Étude de faisabilité

L’aspect technique

  • Examinez les aspects techniques du projet, y compris les processus de production, les exigences en matière de ressources matérielles et humaines, et les technologies requises.
Étude de faisabilité

Le volet financier

  • Évaluez les coûts de démarrage, les prévisions de revenus, et calculez le retour sur investissement (ROI). Utilisez des outils financiers pour estimer la rentabilité du projet.

Analyse des ressources humaines

  • Déterminez les besoins en personnel, les compétences requises, et développez un plan de recrutement et de formation.

Analyse juridique et réglementaire

  • Vérifiez la conformité du projet aux lois et réglementations en vigueur. Identifiez les licences ou autorisations nécessaires.

Plan de gestion des risques

  • Identifiez les risques potentiels associés au projet. Élaborez des stratégies pour les atténuer et gérez-les de manière proactive.

Calendrier et plan de mise en Œuvre

  • Établissez un calendrier détaillé pour la mise en œuvre du projet. Définissez les étapes clés, les délais, et les responsabilités.

Conclusion et recommandation

  • Résumez les principales conclusions de l’étude de faisabilité. Fournissez une recommandation quant à la faisabilité du projet.

Rapport d’étude de faisabilité

  • Rédigez un rapport complet qui documente l’ensemble du processus, les résultats, les analyses, et les recommandations. Le rapport doit être clair, précis, et informatif.

Présentation et prise de décision

  • Présentez les résultats de l’étude de faisabilité aux parties prenantes ou aux décideurs. En fonction des conclusions, prenez une décision quant à la réalisation ou au rejet du projet.

Mise en œuvre

  • Si le projet est approuvé, passez à sa mise en œuvre en suivant le plan défini dans l’étude de faisabilité.

Chaque étape de l’étude de faisabilité contribue à évaluer différents aspects du projet, de sa viabilité financière à sa conformité légale en passant par sa faisabilité technique. En suivant cette méthodologie étape par étape, vous serez en mesure de prendre des décisions éclairées concernant la réalisation de votre projet.

💡 Guide Pratique : Création d’un Modèle d’Étude de Faisabilité sur Excel

Créer un modèle d’étude de faisabilité sur Excel peut être un projet très enrichissant. Voici une structure de base que vous pouvez utiliser et personnaliser selon vos besoins.

1. Définir les Titres des Sections Principales

  • Introduction : Objectif du projet, portée, etc.
  • Analyse du Marché : Demande, offre, concurrence, etc.
  • Analyse Technique : Ressources nécessaires, processus, etc.
  • Analyse Financière : Coûts, revenus, seuil de rentabilité, etc.
  • Risques et Atténuation : Risques potentiels, stratégies d’atténuation.
  • Conclusion et Recommandations : Résumé et conseils.

2. Choisir les Couleurs

  • Utilisez des couleurs pour différencier chaque section. Par exemple :
    • Introduction : Bleu clair
    • Analyse du Marché : Vert
    • Analyse Technique : Jaune
    • Analyse Financière : Rouge
    • Risques et Atténuation : Orange
    • Conclusion et Recommandations : Bleu foncé

3. Mise en Forme des Titres

  • Utilisez une police plus grande et en gras pour les titres.
  • Vous pouvez aussi utiliser un style de bordure ou un fond coloré pour les titres.

4. Tableaux et Graphiques

  • Intégrez des tableaux pour présenter des données.
  • Utilisez des graphiques pour illustrer les tendances et les analyses.

5. Élaboration des Contenus de Chaque Section

  • Introduction : Brève description du projet.
  • Analyse du Marché : Tableaux de données sur la demande, l’offre, etc.
  • Analyse Technique : Schémas de processus, listes de ressources.
  • Analyse Financière : Prévisions de coûts et de revenus, tableaux de rentabilité.
  • Risques et Atténuation : Liste des risques et plans d’atténuation correspondants.
  • Conclusion et Recommandations : Résumé des constatations et suggestions.

6. Validation et Révision

  • Revoyez le modèle pour corriger les erreurs et optimiser la présentation.

Conseils Additionnels

  • Simplicité : Gardez le design simple et lisible.
  • Consistance : Utilisez la même police et les mêmes styles de mise en forme à travers le document.
  • Personnalisation : Adaptez le modèle à vos besoins spécifiques.

N’hésitez pas à modifier cette structure selon vos besoins. L’important est de rendre l’information claire et facile à comprendre. Bonne chance avec votre projet !

Autres articles

Calendrier de Réalisation d'un Projet : Exemple...
La gestion de projet est une discipline complexe qui nécessite...
Read more
La Méthodologie de Gestion de Projet :...
La gestion de projet est un domaine essentiel dans de...
Read more
Rapport de Clôture d'un Projet : Exemple...
Le rapport de clôture de projet est un document essentiel...
Read more

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *