Modèle de tableau de suivi du taux de rendement interne d’un projet

Le taux de rendement interne (TRI) est un moyen de calculer le rendement global d’un investissement. Cela signifie qu’il s’agit d’un excellent outil pour comprendre la performance des investissements. Donc, et cela peut nous aider à décider si un investissement a du sens, est rentable ou non. Le TRI est également utile pour comparer différents types d’actifs qui peuvent avoir des flux de trésorerie similaires mais des niveaux de risque ou des horizons temporels différents.

Qu’est-ce que le taux de rendement interne ?

Le taux de rendement interne ou rentabilité, TIR, est une mesure qui permet de déterminer si un investissement sera rentable en fonction de sa mise de fonds initiale et de son rendement total. Il est également utilisé pour comparer différents investissements et projets, ainsi que des périodes et des taux d’intérêt. Pour de nombreux auteurs, c’est le taux d’actualisation ou le taux d’intérêt qui rend la valeur actualisée nette (VAN) ou la valeur actualisée nette (VAN) de tous les flux de trésorerie égale à zéro.

En quelques mots, le taux de rendement interne est le pourcentage de profit ou de perte qu’aura un investissement, c’est-à-dire sa rentabilité. Son calcul indique quel serait le rendement annuel d’un investissement s’il s’accumulait continuellement à un taux spécifié.

De cette manière, le TRI est un outil précieux pour prendre des décisions d’investissement. Mais il est important de comprendre son fonctionnement et de savoir l’interpréter, avant de l’utiliser. Plus le TRI est élevé, meilleur sera l’investissement.

Cependant, l’utilisation de cette méthode présente certains inconvénients, comme la non prise en compte de l’inflation ou des impôts, ce qui pourrait modifier considérablement vos résultats.

Le rôle du taux de rendement interne 

Le taux de rendement interne (TRI) est un indicateur financier essentiel qui trouve de nombreuses applications dans le domaine des investissements et de la prise de décision financière. Voici quelques-unes des principales applications du TRI :

Évaluation de projets d’investissement : 

Le TRI est couramment utilisé pour évaluer la rentabilité des projets d’investissement, tels que la construction d’infrastructures, l’acquisition d’actifs, ou le lancement de nouveaux produits. Les entreprises utilisent le TRI pour déterminer si un projet est viable financièrement. Un TRI élevé est généralement un indicateur de rentabilité.

Comparaison de projets concurrents : 

Lorsqu’une entreprise doit choisir entre plusieurs projets concurrents, le TRI peut servir de critère de décision. En comparant les TRI de différents projets, elle peut identifier celui qui offre le meilleur rendement sur investissement.

Analyse de projets immobiliers :

 Le secteur immobilier utilise fréquemment le TRI pour évaluer des projets tels que l’achat de biens immobiliers en vue de leur location ou de leur vente ultérieure. Le TRI permet de déterminer si l’investissement immobilier est attrayant.

Analyse de projets d’entreprise :

 Les entreprises utilisent le TRI pour évaluer des projets internes, tels que l’expansion de la production, la mise en place de nouvelles lignes de produits ou l’acquisition d’autres entreprises. Le TRI aide à prendre des décisions éclairées sur l’allocation des ressources.

Évaluation d’obligations et de titres financiers : 

Les investisseurs utilisent le TRI pour évaluer des obligations et des titres financiers. Il leur permet de comparer différents investissements en fonction du rendement attendu.

Analyse de portefeuille d’investissements : 

Les gestionnaires de portefeuille utilisent le TRI pour évaluer la performance globale de leur portefeuille d’investissements. Cela les aide à répartir les actifs de manière à maximiser le rendement tout en gérant le risque.

Évaluation de la rentabilité des entreprises : 

Le TRI est également utilisé pour évaluer la rentabilité globale d’une entreprise. Cela peut aider les actionnaires, les investisseurs et les dirigeants à prendre des décisions stratégiques.

Analyse de projets de durée différente : 

Le TRI permet de comparer des projets ayant des horizons temporels différents. Par exemple, il peut être utilisé pour comparer un investissement qui génère un retour en un an à un investissement qui génère un retour en cinq ans.

Décisions d’endettement : 

Les entreprises et les investisseurs utilisent le TRI pour évaluer les options de financement et d’endettement. Cela peut aider à déterminer le coût réel du capital et à prendre des décisions éclairées sur l’emprunt.

En résumé, le taux de rendement interne est un outil polyvalent qui permet d’évaluer la rentabilité de divers types d’investissements, de projets et d’actifs. Il joue un rôle essentiel dans la prise de décision financière et dans l’allocation efficace des ressources. Cependant, il convient de noter que le TRI présente des limites et doit être utilisé en conjonction avec d’autres indicateurs financiers pour obtenir une image complète de la rentabilité d’un investissement ou d’un projet.

Comment calculer le TRI d’un investissement

Bien que cela puisse sembler tout à fait le contraire, le calcul du taux de rendement interne est en fait assez simple, si vous comprenez comment cela fonctionne. Pour commencer, on peut dire que le résultat de ce calcul est exprimé en pourcentage (%). Pour calculer le TRI, il faut soustraire la valeur initiale (coût) de la valeur finale (vente ou retour sur investissement) de l’opération, la diviser par la valeur initiale et multiplier le résultat par 100.

Et cela peut être exprimé mathématiquement comme suit :

Taux de retour = [(Valeur finale – Valeur initiale) / Valeur initiale] x 100

Inconvénients du taux de rendement interne

Comme nous l’avons déjà dit, le taux de rendement interne du TRI présente des inconvénients qui peuvent remettre en cause ses résultats. Il faut se rappeler que cette méthode ne tient pas compte de l’inflation ou des impôts, par exemple. De même, il ne tient pas compte du calendrier des flux de trésorerie, de sorte que dans certains cas, il peut donner des résultats trompeurs.

Interprétation du résultat IRR

Le taux de rendement interne est quelque chose qui doit être bien compris afin de prendre de bonnes décisions financières. Fondamentalement, ses résultats peuvent être interprétés de manière simple, plus le TRI est élevé, plus la rentabilité du projet d’investissement est estimée élevée. En y regardant d’une manière plus spécifique, nous devons :

Si le TRI est supérieur ou égal au taux d’intérêt ou au coût d’opportunité, on peut supposer que le projet sera rentable, il sera donc accepté. Dans le cas contraire (si elle est inférieure), on considère que la rentabilité du projet est inférieure au minimum, donc il n’est pas viable.

Exemple de calcul du taux de rendement interne

On peut avoir un exemple très simple de calcul du taux de rendement interne lorsqu’on investit dans un bien immobilier en vue de sa vente ultérieure. Donc, si nous l’achetons pour une valeur de 100 000 euros, et nous allons le vendre dans un an pour une valeur de 130 000 euros. Le calcul du TRI serait :

TRI= 130 000 € – 100 000 € / 100 000 € x 100

Ce qui nous donnerait un résultat de 30% IRR. Autrement dit, cet investissement ne rapporterait pas 30 % en un an.

Application

Voici deux exemples de modèles de tableau de suivi du taux de rendement d’un projet pour deux entreprises différentes : une entreprise de construction et une entreprise de technologie.

Exemple 1 : Entreprise de Construction – Projet de Construction d’un Immeuble

AnnéeInvestissement InitialFlux de TrésorerieSolde Net de TrésorerieTaux de Rendement Interne (TRI)
0-10 000 000 $0-10 000 000 $
11 000 000 $-9 000 000 $[Calcul du TRI]
21 500 000 $-7 500 000 $[Calcul du TRI]
32 000 000 $-5 500 000 $[Calcul du TRI]
42 500 000 $-3 000 000 $[Calcul du TRI]
53 000 000 $0 $[Calcul du TRI]

Exemple 2 : Entreprise de Technologie – Projet de Développement de Logiciel

AnnéeInvestissement InitialFlux de TrésorerieSolde Net de TrésorerieTaux de Rendement Interne (TRI)
0-2 000 000 $0-2 000 000 $
1800 000 $-1 200 000 $[Calcul du TRI]
21 200 000 $0 $[Calcul du TRI]

Explications :

  • Exemple 1 (Entreprise de Construction) : Ce tableau suit les flux de trésorerie pour un projet de construction d’un immeuble. L’entreprise investit 10 millions de dollars au départ et génère des flux de trésorerie positifs chaque année à partir de la première année. Le TRI est calculé pour évaluer la rentabilité du projet.
  • Exemple 2 (Entreprise de Technologie) : Ce tableau suit les flux de trésorerie pour un projet de développement de logiciel. L’entreprise investit 2 millions de dollars au départ et commence à générer des flux de trésorerie positifs à partir de la première année. Le TRI est calculé pour évaluer la rentabilité du projet.

Ces tableaux vous permettent de suivre la performance financière de chaque projet au fil du temps et de déterminer si le TRI répond aux objectifs financiers de chaque entreprise.

FAQ sur le Taux de Rendement Interne (TRI) :

1. Qu’est-ce que le Taux de Rendement Interne (TRI) et à quoi sert-il ?

Le Taux de Rendement Interne (TRI) est un indicateur financier utilisé pour évaluer la rentabilité d’un investissement ou d’un projet. Il mesure le rendement global de l’investissement et permet de déterminer si celui-ci est rentable. Le TRI est utile pour prendre des décisions d’investissement en comparant différents projets ou actifs.

2. Comment calcule-t-on le TRI d’un investissement ?

Le calcul du TRI est relativement simple. Il consiste à soustraire la valeur initiale (coût de l’investissement) de la valeur finale (retour sur investissement ou vente), puis diviser le résultat par la valeur initiale et multiplier par 100 pour obtenir le pourcentage. La formule est la suivante :

Taux de retour = [(Valeur finale - Valeur initiale) / Valeur initiale] x 100

3. Quelles sont les limites ou inconvénients du TRI ?

Le TRI ne prend pas en compte l’inflation ni les impôts, ce qui peut entraîner des résultats trompeurs dans certains cas. De plus, il ne tient pas compte du calendrier des flux de trésorerie, ce qui peut affecter la précision de l’analyse. Par conséquent, le TRI doit être utilisé avec prudence et en conjonction avec d’autres indicateurs financiers pour prendre des décisions éclairées.

4. Comment interpréter le résultat du TRI ?

Un TRI élevé indique une rentabilité élevée du projet ou de l’investissement, ce qui est généralement souhaitable. Si le TRI est supérieur ou égal au taux d’intérêt ou au coût d’opportunité, on peut supposer que le projet sera rentable et donc acceptable. En revanche, si le TRI est inférieur à ces seuils, cela signifie que la rentabilité du projet est insuffisante, et il peut ne pas être viable.

5. Pouvez-vous donner un exemple concret de calcul du TRI ?

Bien sûr, voici un exemple simple : Supposons que vous achetiez un bien immobilier pour 100 000 euros et que vous le revendiez un an plus tard pour 130 000 euros. Le calcul du TRI serait le suivant :

TRI = (130 000 € - 100 000 €) / 100 000 € x 100 = 30%

Cela signifie que votre investissement a rapporté un taux de rendement de 30 % en un an.

Le Taux de Rendement Interne (TRI) est un outil essentiel pour évaluer la rentabilité des investissements, mais il est important de tenir compte de ses limites et de l’utiliser en conjonction avec d’autres indicateurs financiers pour prendre des décisions éclairées.

Autres articles

Étude de faisabilité d'un projet ( Modèles...
L'étude de faisabilité d'un projet constitue une étape cruciale dans...
Read more
Utiliser la Matrice Eisenhower pour Gérer les...
La gestion du temps et des priorités est une compétence...
Read more
Le Planning Prévisionnel de Projet dans Excel
Télécharger un modèle de planning prévisionnel de projet dans Excel...
Read more

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *