Tutoriel langage SQL: requêtes et création des tableaux 

Dans ce langage SQL, nous vous montrons comment créer des tableaux avant de récupérer les données avec le langage SQL.

Requête SQL pour récupérer les données 

DQL ( Data query language) est utilisé pour récupérer les données de la base de données.

Il utilise une seule commande :

Select: C’est la même chose que l’opération de projection de l’algèbre relationnelle. Il est utilisé pour sélectionner l’attribut en fonction de la condition décrite par la clause WHERE.

Syntaxe:

 SELECT expressions

 FROM TABLES

 WHERE conditions;

Exemple:

 SELECT stud_name
 FROM students
 WHERE age > 20;

Créer une table avec le langage SQL 

Commande WHERE sur SQL : guide complet | DataScientest.com
SQL CLAUSE WHERE

L’instruction SQL CREATE TABLE est utilisée pour créer une nouvelle table.

Syntaxe

 La syntaxe de base de l’instruction CREATE TABLE est la suivante:

CREATE TABLE table_name(
column1 datatype,
column2 datatype,
column3 datatype,
.....
columnN datatype,
PRIMARY KEY( one or more columns )
);
CREATE TABLE Employees_details(
ID int,
Name varchar(20),
Address varchar(20)
);

Exemple:

CREATE TABLE CUSTOMERS(
ID INT NOT NULL,
NAME VARCHAR (20) NOT NULL,
AGE INT NOT NULL,
ADDRESS CHAR (25) ,
SALARY DECIMAL (18, 2),
PRIMARY KEY (ID)
);

DROP TABLE

Nous L’instruction SQL DROP TABLE afin de supprimer une définition de table et toutes les données, index, contraintes, déclencheurs et pour

spécifier une autorisation pour cette table. Il convient de noter qu’une fois qu’une table est supprimée, les données de cette table seront perdues définitivement.

Syntaxe

 DROP TABLE est utilisée avec la syntaxe la suivante –

DROP TABLE nom_table ;

INSERT INTO

L’instruction SQL INSERT INTO est utilisée pour ajouter de nouvelles lignes de données à une table de la base de données.
Syntaxe:

INSERT INTO TABLE_NAME (colonne1, colonne2, colonne3,... colonneN)
VALEURS (valeur1, valeur2, valeur3,...valeurN);

Colonne1 == nom de la colonne 1

Colonne N== nom de la colonne N

Vous n’aurez peut-être pas besoin de spécifier le nom de la ou des colonnes dans la requête SQL si vous ajoutez des valeurs pour toutes les colonnes de la table

Il faut que l’ordre des soient vrai:

La syntaxe SQL INSERT INTO :

INSERT INTO TABLE_NAME VALUES (valeur1,valeur2,valeur3,...valeurN);

Exemple: Tableau des étudiants

INSERT INTO STUDENTS (ID,NAME,AGE,ADDRESS,NOTE)
VALUES (1, 'Julien', 12, 'RUE SAINT MAURICE PARIS 1', 12.00 );
INSERT INTO STUDENTS (ID,NAME,AGE,ADDRESS,NOTE)
VALUES (2, 'Kamilia', 13, 'Rue courselle paris 16', 15.00 );
----
 
INSERT INTO STUDENTS (ID,NAME,AGE,ADDRESS,NOTE)
VALUES (N, 'Jules', 12, 'Saint Germain Paris', 14.00)

La requête SELECT

Nous utilisons l’instruction SELECT dans SQL pour extraire les informations ( data) d’une table de base de données BDD. Concrètement, nous récupérons les données sous forme d’une table de résultats.

Syntaxe:

Nous utilisons SELECT avec la syntaxe suivante:

SELECT colonne1, colonne2, colonneN FROM nom_table ;

Pour récupérer tous les champs, utilisez la syntaxe suivantes:

SELECT * FROM table_name;

La clause Where

La clause SQL WHERE est utilisée pour spécifier une condition lors de la récupération des données d’une seule table ou en se joignant à plusieurs

les tables. 

Si la condition donnée est vérifiée ⇒ Elle renvoie une valeur spécifique de la table. Vous devez utiliser la clause WHERE.

SELECT sert à  filtrer les enregistrements et récupérer uniquement les enregistrements nécessaires.

La clause WHERE n’est pas seulement utilisée dans l’instruction SELECT, mais elle est également utilisée dans l’instruction UPDATE, DELETE, etc., qui nous examinerons dans les chapitres suivants.

Syntaxe

La syntaxe de base de l’instruction SELECT avec la clause WHERE :

SELECT colonne1, colonne2, colonneN
FROM nom_table
Where [condition]

Vous pouvez spécifier une condition en utilisant la comparaison ou des opérateurs logiques tels que >, <, =, LIKE, NOT, etc. Les exemples suivants clarifier ce concept.

Opérateurs conjonctifs AND et OR

Les opérateurs SQL AND & OR sont utilisés pour combiner plusieurs conditions afin de restreindre les données dans une instruction SQL. Ces deux opérateurs
sont appelés opérateurs conjonctifs.
Ces opérateurs permettent d’effectuer plusieurs comparaisons avec différents opérateurs dans la même instruction SQL.

L’opérateur AND

L’opérateur AND permet l’existence de plusieurs conditions dans la clause WHERE d’une instruction SQL.

SELECT column1, column2, columnN
FROM table_name
WHERE [condition1] AND [condition2]...AND [conditionN];

Avec de l’opérateur AND, Il y a une possibilité de combiner un nombre N de conditions. 

Pour qu’une action soit entreprise par l’instruction SQL, qu’elle soit une transaction ou une requête, toutes les conditions séparées par l’opérateur AND doivent être TRUE.

L’opérateur OR

Dans une instruction SQL, nous utilisons l’opérateur OR est utilisé pour combiner plusieurs conditions dans la clause WHERE.

Syntaxe

SELECT column1, column2, columnN
FROM table_name
WHERE [condition1] OR [condition2]...OR [conditionN]

Avec l’opérateur OR, Il y a toujours la possibilité de combiner un nombre N de conditions. Pour qu’une action soit prise en compte par l’instruction SQL, qu’elle soit une transaction ou une requête, la seule UNE des conditions séparées par le OU doit être VRAIE.

Autres articles

Mysql Update Jointure - Guide Déraillé
La commande UPDATE jointure en MySQL est utilisée pour...
Read more
Tutoriel SQL pour débutants: Les commandes du...
C’est le tutoriel SQL numéro 1 pour les débutants. Qu’est ce...
Read more
Système de gestion de base de données-...
Dans ce tutoriel, nous vous parlons des modèle de données...
Read more

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *