Comment établir un budget de trésorerie ?

L’établissement d’un budget de trésorerie est une étape cruciale dans la gestion financière de toute entreprise. Il permet de prévoir et de contrôler les encaissements et les décaissements sur une période donnée, généralement sur une base mensuelle, afin de déterminer la position de trésorerie à intervalles réguliers. Dans cet article, nous allons explorer la procédure d’élaboration d’un budget de trésorerie et son importance dans la gestion des flux financiers.

La procédure d’élaboration du budget de trésorerie

La procédure d’élaboration du budget de trésorerie repose sur une analyse détaillée des éléments provenant de divers autres budgets et prévisions au sein de l’entreprise. Ces éléments sont essentiels pour construire un budget de trésorerie précis. Voici les étapes clés de cette procédure :

 Collecte des données : 

Les données nécessaires à l’élaboration du budget de trésorerie proviennent de l’ensemble des budgets d’exploitation, du budget des investissements et du budget des opérations financières. Le trésorier doit comprendre la méthodologie de ces budgets pour traduire les informations comptables en termes de trésorerie (encaissements et décaissements).

 Planification et coordination : 

La planification du budget de trésorerie doit suivre le cycle d’exploitation de l’entreprise. Par exemple, la construction du budget des ventes dépend du plan d’action commercial, ce qui en fait le premier élément du budget de trésorerie, car il impacte directement le chiffre d’affaires prévisionnel.

Poser les bonnes questions : 

Pour élaborer le budget des ventes, il est nécessaire de répondre à plusieurs questions, telles que : quels produits sont vendus, quelles quantités sont vendues ou produites, quels prix sont pratiqués, et quels modes de règlement sont utilisés (au comptant ou à terme) ? Ces réponses sont essentielles pour construire le budget de trésorerie.

Le budget de trésorerie est la synthèse de toutes les actions de l’entreprise, à la fois à court et à long terme. Il reflète l’impact de toutes les décisions prises par l’entreprise sur sa trésorerie.

Présentation du budget de trésorerie

Le budget de trésorerie est structuré autour de prévisions d’encaissements et de décaissements classés par nature. Le trésorier se base sur les dates probables de décaissement ou d’encaissement au niveau de l’entreprise pour construire ce budget. Voici quelques points importants à noter sur la présentation du budget de trésorerie :

Horizon et découpage temporel : 

Traditionnellement, l’horizon du budget de trésorerie est d’un an, avec un découpage mensuel. Cela permet de suivre les mouvements de fonds en termes de volume et de dates de règlement.

Reflet de l’ensemble des budgets :

 Le budget de trésorerie est une consolidation de toutes les prévisions et budgets de l’entreprise. Il représente la manière dont les décisions prises dans tous les domaines convergent vers la trésorerie.

En résumé, l’établissement d’un budget de trésorerie est une démarche essentielle pour prévoir et gérer les flux financiers de l’entreprise. Il repose sur une collecte de données précises, une planification minutieuse et une compréhension profonde de l’ensemble des activités de l’entreprise. Un budget de trésorerie bien élaboré contribue à maintenir une trésorerie saine et à prendre des décisions éclairées en matière de gestion financière.

Calcul du  solde de votre budget de trésorerie  

Vous calculez le solde de votre budget de trésorerie en soustrayant les décaissements des encaissements sur une période donnée. Vous pouvez utiliser la formule suivante pour effectuer ce calcul :

Solde de Trésorerie = Trésorerie initiale + Encaissements – Décaissements

La “Trésorerie initiale” représente le solde de trésorerie au début de la période considérée. Les “Encaissements” correspondent aux sommes d’argent que vous prévoyez d’encaisser pendant cette période, généralement basées sur les ventes, les paiements des clients et d’autres sources de revenus. Les “Décaissements” englobent les sommes d’argent que vous prévoyez de décaisser pendant cette période, y compris les dépenses, les paiements aux fournisseurs, les salaires et d’autres sorties de trésorerie.

Cas Pratique 1 : Prévision des Encaissements et Décaissements Mensuels

Entreprise XYZ est une petite entreprise de vente de produits artisanaux en ligne. Ils veulent établir un budget de trésorerie pour les trois prochains mois (janvier, février et mars). Voici les données mensuelles de leurs encaissements et décaissements :*

– Janvier :

  – Encaissements des ventes : 10 000 €

  – Décaissements pour l’achat de matières premières : 3 000 €

  – Décaissements des frais généraux : 1 000 €

– Février :

  – Encaissements des ventes : 12 000 €

  – Décaissements pour l’achat de matières premières : 3 500 €

  – Décaissements des frais généraux : 1 200 €

– Mars :

  – Encaissements des ventes : 15 000 €

  – Décaissements pour l’achat de matières premières : 4 000 €

  – Décaissements des frais généraux : 1 500 €

Calcul de la Trésorerie Finale pour chaque mois :

– Janvier :

  Trésorerie initiale (solde du mois précédent) : 0 €

  Encaissements – Décaissements : 10 000 € – (3 000 € + 1 000 €) = 6 000 €

– Février :

  Trésorerie initiale (solde de janvier) : 6 000 €

  Encaissements – Décaissements : 12 000 € – (3 500 € + 1 200 €) = 7 300 €

– Mars :

  Trésorerie initiale (solde de février) : 7 300 €

  Encaissements – Décaissements : 15 000 € – (4 000 € + 1 500 €) = 9 500 €

Au terme du mois de mars, l’entreprise XYZ prévoit d’avoir une trésorerie finale de 9 500 €.

Cas Pratique 2 : Suivi des Trésoreries de Projets

Une grande entreprise exécute plusieurs projets simultanément. Elle a besoin de surveiller la trésorerie de chaque projet pour s’assurer qu’aucun d’entre eux n’entraîne un déficit de trésorerie. Voici les données de deux projets :

Projet A :

– Encaissements prévus : 50 000 €

– Décaissements prévus : 40 000 €

Projet B :

– Encaissements prévus : 30 000 €

– Décaissements prévus : 35 000 €

Calcul de la Trésorerie Finale de chaque projet :

Projet A :

  Encaissements – Décaissements : 50 000 € – 40 000 € = 10 000 €

Projet B :

  Encaissements – Décaissements : 30 000 € – 35 000 € = -5 000 €

Le Projet A générera un excédent de trésorerie de 10 000 €, tandis que le Projet B entraînera un déficit de trésorerie de 5 000 €.

Cas Pratique 3 : Gestion de Trésorerie au Quotidien

Une petite épicerie suit quotidiennement ses encaissements et décaissements pour maintenir une trésorerie saine. Voici les données d’une journée typique :

– Encaissements :

  – Ventes au comptant : 800 €

  – Paiements par carte de crédit : 400 €

– Décaissements :

  – Achat de marchandises : 300 €

  – Paiements aux fournisseurs : 150 €

  – Salaires du personnel : 200 €

Calcul de la Trésorerie Finale à la fin de la journée :

Trésorerie initiale (solde du jour précédent) : 1 000 €

Encaissements – Décaissements : (800 € + 400 €) – (300 € + 150 € + 200 €) = 550 €

À la fin de la journée, l’épicerie prévoit d’avoir une trésorerie finale de 550 €, ce qui garantit qu’elle peut couvrir ses décaissements prévus et maintenir un solde positif.*

Ces cas pratiques illustrent comment les entreprises et les projets peuvent utiliser des calculs de trésorerie pour suivre leurs flux financiers et prendre des décisions informées pour maintenir une trésorerie équilibrée.

Guide de pratiques pour l’élaboration d’un budget de trésorerie 

L’élaboration d’un budget de trésorerie implique plusieurs pratiques clés pour prévoir avec précision les encaissements et les décaissements. Voici une liste de pratiques avec les formules associées :

1. Collecte de Données :
   - Collectez des données provenant de budgets d'exploitation, de prévisions de ventes, de budgets des investissements, et d'autres sources internes.

2. Prévisions des Ventes :
   - Utilisez les prévisions de ventes pour estimer les encaissements futurs.
   - Formule : Encaissements des ventes = Prévisions de ventes x Pourcentage des ventes payées au comptant

3. Gestion des Coûts et Dépenses :
   - Identifiez et estimez les décaissements liés aux coûts, aux dépenses générales, aux paiements aux fournisseurs, aux salaires, etc.
   - Formule : Décaissements = Coûts + Dépenses générales + Paiements aux fournisseurs + Salaires, etc.

4. Trésorerie Initiale :
   - Utilisez le solde de trésorerie du mois précédent comme point de départ.
   - Formule : Trésorerie initiale = Solde du mois précédent

5. Calcul de la Trésorerie Mensuelle :
   - Pour chaque mois, soustrayez les décaissements des encaissements pour obtenir la trésorerie nette du mois.
   - Formule : Trésorerie mensuelle = Trésorerie initiale + Encaissements - Décaissements

6. Reflet de l'Ensemble des Budgets :
   - Assurez-vous que le budget de trésorerie est une synthèse de toutes les prévisions et budgets de l'entreprise.
   - Incluez les éléments provenant de tous les départements, y compris les ventes, la production, la comptabilité, les ressources humaines, etc.

7. Découpage Temporel :
   - Traditionnellement, découpez le budget de trésorerie en mois pour suivre les mouvements de fonds.

8. Analyse des Variations :
   - Comparez les prévisions de trésorerie avec les résultats réels pour identifier les écarts et ajuster le budget au besoin.

9. Évaluation Régulière :
   - Examinez régulièrement les données actuelles par rapport au budget pour prendre des décisions éclairées.

10. Amélioration Continue :
    - Révisez le budget de trésorerie périodiquement pour tenir compte des changements dans l'environnement commercial.

11. Flexibilité :
    - Prévoyez des scénarios différents pour anticiper des situations imprévues.

12. Gestion de Crise :
    - Ayez des plans d'urgence en cas de déficits de trésorerie.

13. Utilisation d'outils informatiques :
    - Utilisez des logiciels de gestion financière pour automatiser et faciliter le suivi du budget.

L’élaboration d’un budget de trésorerie est une tâche essentielle pour maintenir la stabilité financière d’une entreprise. En suivant ces pratiques et en utilisant les formules appropriées, vous pourrez anticiper les besoins de trésorerie, minimiser les risques et prendre des décisions éclairées pour la gestion financière de votre entreprise.

Autres articles

Soldes Intermédiaires de Gestion SIG : Exercices...
Les Soldes Intermédiaires de Gestion (SIG) constituent un pilier fondamental...
Read more
Calcul du prix de revient : Exercices...
Le calcul du prix de revient est une pratique cruciale...
Read more
Calculer le Besoin en Fonds de Roulement...
Le Besoin en Fonds de Roulement (BFR) est un indicateur...
Read more

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *