Modèles et formulaires

Tableau de passage du résultat comptable : Modèle Excel

L’établissement d’un tableau de passage du résultat comptable est une étape cruciale dans le processus d’élaboration des états financiers d’une entreprise. Ce tableau permet de relier le résultat comptable, tel qu’il est calculé selon les normes comptables, au résultat fiscal, qui est utilisé pour le calcul de l’impôt sur les sociétés. Dans cet article, nous examinerons en détail la structure et les composantes d’un tel tableau, ainsi que son importance pour la gestion financière d’une entreprise.

Qu’est-ce qu’un tableau de passage du résultat comptable ?

Un tableau de passage du résultat comptable est un outil financier qui permet de convertir le résultat comptable d’une entreprise en résultat fiscal. En d’autres termes, il ajuste le bénéfice ou la perte net(te) calculé(e) selon les principes comptables généralement acceptés (PCGA) en un résultat qui servira de base pour le calcul de l’impôt sur les sociétés.

Structure du tableau de passage du résultat comptable

Le tableau de passage du résultat comptable se compose généralement des éléments suivants :

Résultat comptable

Dans cette section, on récapitule le bénéfice ou la perte net(te) selon les PCGA. Ce chiffre est obtenu à partir des états financiers de l’entreprise, notamment le compte de résultat.

Ajouts et retranchements

Cette partie du tableau détaille les ajustements nécessaires pour passer du résultat comptable au résultat fiscal. Ces ajustements peuvent inclure des charges déductibles supplémentaires ou des revenus non imposables.

Résultat fiscal

Une fois les ajouts et les retranchements appliqués au résultat comptable, on obtient le résultat fiscal. Ce montant est utilisé comme base pour calculer l’impôt sur les sociétés dû par l’entreprise.

Importance du tableau de passage du résultat comptable

Le tableau de passage du résultat comptable revêt une grande importance pour plusieurs raisons :

Conformité fiscale

En ajustant le résultat comptable pour le rendre conforme aux règles fiscales en vigueur, le tableau assure la conformité fiscale de l’entreprise et évite les erreurs dans le calcul de l’impôt sur les sociétés.

Planification fiscale

Le tableau de passage du résultat comptable permet également aux entreprises de planifier leur charge fiscale. En identifiant les ajustements possibles, les entreprises peuvent optimiser leur situation fiscale et réduire leur impôt sur les sociétés dans les limites de la loi.

Transparence financière

En fournissant une vue détaillée des ajustements entre le résultat comptable et le résultat fiscal, le tableau de passage favorise la transparence financière. Cela permet aux parties prenantes, telles que les actionnaires et les autorités de régulation, de mieux comprendre les implications fiscales des activités de l’entreprise.

Voici un modèle simplifié d’un tableau de passage du résultat comptable :


Tableau de Passage du Résultat Comptable
Résultat Comptable
RubriqueMontant
ProduitsX
ChargesY
Bénéfice (Perte) Net(te)X – Y
Ajouts et Retranchements
RubriqueMontant
Dépréciations fiscalesA
Revenus non imposablesB
Charges non déductiblesC
Autres ajustementsD
Total Ajouts et RetranchementsA + B – C + D
Résultat Fiscal
RubriqueMontant
Résultat ComptableX – Y
Ajouts et RetranchementsA + B – C + D
Résultat Fiscal(X – Y) + (A + B – C + D)

Ce modèle présente une structure simple avec trois sections distinctes : le résultat comptable, les ajouts et retranchements, et enfin le résultat fiscal. Chaque section récapitule les montants pertinents pour faciliter le passage du résultat comptable au résultat fiscal.

Pour créer un modèle de tableau de passage du résultat comptable, l’idée est de partir du résultat comptable issu de la comptabilité générale, et d’effectuer des retraitements pour obtenir le résultat fiscal. Ce modèle peut être réalisé dans Excel, car c’est un outil largement accessible et utilisé pour des tâches de ce type.

Voici une approche étape par étape pour créer ce tableau dans Excel :

1. Structurer le tableau

Commencez par structurer votre tableau avec les différentes lignes correspondant aux éléments de retraitement nécessaires pour passer du résultat comptable au résultat fiscal. Ces éléments incluent souvent des reprises et des charges non déductibles, des produits et des charges différés, ainsi que d’autres ajustements spécifiques à la législation fiscale de votre pays.

Colonnes Suggérées
  • Description : La nature du retraitement ou de l’ajustement.
  • Montant Comptable : Les montants initiaux issus de la comptabilité générale.
  • Retraitements : Les ajustements à appliquer pour passer du résultat comptable au résultat fiscal.
  • Montant Fiscal : Le résultat après retraitements.
Lignes Suggérées
  • Résultat comptable avant impôt
  • (+) Réintégrations (charges non déductibles, amortissements non déductibles, etc.)
  • (−) Déductions (produits imposables différés, plus-values exonérées, etc.)
  • (=) Résultat fiscal avant impôt
2. Remplir le tableau avec des données

Entrez les données réelles de votre entreprise dans le tableau. Pour chaque ligne, indiquez les montants comptables, effectuez les ajustements nécessaires, et calculez le montant fiscal.

3. Utiliser des formules Excel pour les calculs

Pour automatiser les calculs, utilisez des formules Excel. Par exemple, pour calculer le résultat fiscal avant impôt, vous pouvez utiliser une formule qui additionne le résultat comptable avant impôt aux réintégrations et soustrait les déductions.

=RésultatComptable + Somme(Réintégrations) - Somme(Déductions)

Remplacez RésultatComptable, Réintégrations et Déductions par les références des cellules ou des plages de cellules correspondantes.

4. Validation et analyse

Une fois le tableau rempli, vérifiez les montants et les calculs pour vous assurer qu’ils sont corrects. Analysez les résultats pour comprendre les différences entre le résultat comptable et le résultat fiscal, et les implications pour votre entreprise.

5. Mise en forme conditionnelle (Optionnel)

Utilisez la mise en forme conditionnelle pour mettre en évidence les réintégrations positives et les déductions, afin de faciliter la lecture et l’analyse du tableau.

Ce modèle est un exemple de base. La complexité du tableau peut varier selon la taille de l’entreprise et les spécificités de la réglementation fiscale applicable. Assurez-vous de consulter un expert comptable ou fiscal pour valider votre approche.

Autres articles

Calcul de salaire : Méthodes et Modèles...
Le calcul du salaire est une composante essentielle de la...
Read more
Suivi des Indicateurs de Performance Relatifs à...
Le suivi des indicateurs de performance (KPI) est essentiel pour...
Read more
Fiche Pratique AMDEC : Application dans les...
Objectif :Fournir un guide pratique pour la mise en œuvre...
Read more

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *