Dom Juan de Molière : Fiche de Lecture + Résumé Court

Dom Juan ou le Festin de Pierre est une comédie en cinq actes écrite par Molière en 1665. Cette œuvre met en scène le personnage légendaire de Dom Juan, séducteur impénitent et libertin, qui défie les conventions sociales et religieuses de son temps. La pièce explore des thèmes tels que l’hypocrisie, la liberté, la morale et le châtiment divin.

Résumé Court

Dom Juan, grand séducteur, multiplie les conquêtes amoureuses et les abandons. Après avoir séduit et épousé Elvire, il la quitte rapidement, provoquant la colère de cette dernière et de ses frères. Accompagné de son valet Sganarelle, Dom Juan continue ses aventures, défiant la morale et les règles religieuses. Il sauve un homme de la noyade, tue un commandant en duel et se moque des croyances religieuses en invitant une statue du Commandeur (qu’il a tué) à dîner. La statue accepte l’invitation et, à la fin, emmène Dom Juan aux enfers comme châtiment pour ses actes immoraux.

Personnages Principaux
  • Dom Juan : Le protagoniste, séducteur et libertin, insouciant des conséquences de ses actes.
  • Sganarelle : Le valet de Dom Juan, souvent moraliste et peureux, qui sert de contrepoint à son maître.
  • Elvire : Une femme noble, séduite et abandonnée par Dom Juan, qui cherche à obtenir réparation.
  • Le Commandeur : Un noble tué par Dom Juan, dont la statue venge son honneur en emmenant Dom Juan aux enfers.
Thèmes Principaux
  1. Libertinage : Dom Juan incarne le libertinage, rejetant les normes sociales et religieuses pour suivre ses désirs.
  2. Hypocrisie : Molière critique l’hypocrisie de la société de son temps, notamment à travers les discours et les actions de Dom Juan.
  3. Morale et Religion : La pièce explore les limites de la liberté individuelle face aux valeurs morales et religieuses, et le châtiment divin qui en découle.
Analyse

Dom Juan est une figure complexe qui fascine par son audace et son mépris des conventions. Sa relation avec Sganarelle offre une dynamique comique, mais aussi une réflexion sur les rôles sociaux et les responsabilités morales. Le recours au surnaturel, avec la statue du Commandeur, souligne l’inéluctabilité du châtiment pour ceux qui défient les lois divines.

Molière utilise la comédie pour aborder des questions sérieuses, mêlant humour et critique sociale. La pièce, bien que centrée sur un personnage immoral, pousse le spectateur à réfléchir sur les conséquences de la liberté sans limites et sur l’hypocrisie des sociétés. Dom Juan, par ses excès et son destin final, devient un exemple tragique de la punition de l’orgueil et de l’irréligion.

Conclusion

Dom Juan ou le Festin de Pierre est une œuvre majeure de Molière qui, sous le couvert de la comédie, offre une profonde critique de la société de son temps. À travers le personnage de Dom Juan, Molière explore les thèmes du libertinage, de l’hypocrisie, et de la morale, tout en divertissant le public par des situations et des dialogues savoureux. La pièce demeure une réflexion intemporelle sur la nature humaine et les limites de la liberté.

Fiche de Lecture : Dom Juan de Molière
Informations Générales
  • Titre : Dom Juan ou le Festin de Pierre
  • Auteur : Molière (Jean-Baptiste Poquelin)
  • Genre : Comédie
  • Date de Première Représentation : 1665
  • Structure : Cinq actes en prose
Résumé Détaillé
Acte I

La pièce débute avec Sganarelle, le valet de Dom Juan, discutant avec Gusman, le serviteur de Done Elvire. Sganarelle exprime son mépris pour les actions libertines de son maître, Dom Juan, qui a abandonné Elvire après l’avoir séduite et épousée. Dom Juan entre en scène, manifestant son indifférence aux critiques et confirmant son intention de continuer à séduire d’autres femmes. Elvire apparaît, exigeant des explications. Dom Juan feint un prétexte, promettant de revenir, mais révèle à Sganarelle qu’il ne compte jamais la revoir.

Acte II

Dom Juan et Sganarelle, déguisés en paysans, rencontrent Charlotte et Mathurine, deux jeunes paysannes, et entreprend de les séduire simultanément. Il promet le mariage à chacune, provoquant leur rivalité. Pierrot, un paysan amoureux de Charlotte, tente d’intervenir mais est ridiculisé par Dom Juan. Un spectre, sous la forme d’un vieillard, avertit Dom Juan des conséquences de ses actes, mais il reste incrédule et continue de défier la morale et la religion.

Acte III

Dom Juan sauve Dom Carlos, attaqué par des bandits. Reconnaissant, Dom Carlos promet de ne pas combattre Dom Juan malgré l’abandon de sa sœur Elvire. Dom Alonse, le frère d’Elvire, arrive et défie Dom Juan en duel. Dom Carlos intervient pour éviter le duel. Plus tard, Dom Juan et Sganarelle trouvent refuge dans un cimetière où ils rencontrent la statue du Commandeur, tué par Dom Juan. Défiant le surnaturel, Dom Juan invite la statue à dîner, et celle-ci accepte.

Acte IV

De retour chez lui, Dom Juan reçoit la visite de Monsieur Dimanche, un créancier. Dom Juan parvient à éviter de payer en manipulant Monsieur Dimanche. Son père, Dom Louis, le réprimande pour son comportement immoral. Dom Juan feint le repentir, mais avoue ensuite son hypocrisie à Sganarelle. Done Elvire revient, implorant Dom Juan de se repentir avant qu’il ne soit trop tard. Dom Juan rejette son appel.

Acte V

Dom Juan continue de se moquer de la religion. La statue du Commandeur apparaît lors du dîner et invite Dom Juan à un dernier repas. Dom Juan accepte, défiant encore le surnaturel. La statue tend la main à Dom Juan, et celui-ci est emporté aux enfers. Sganarelle, terrifié, assiste impuissant à la damnation de son maître.

Personnages Principaux
  • Dom Juan : Le protagoniste, séducteur libertin, insouciant des conséquences de ses actes.
  • Sganarelle : Le valet de Dom Juan, moraliste et peureux, servant de contrepoint à son maître.
  • Done Elvire : Une noble femme séduite et abandonnée par Dom Juan, cherchant justice.
  • Dom Carlos et Dom Alonse : Frères d’Elvire, cherchant à venger l’honneur de leur sœur.
  • Le Commandeur : Un noble tué par Dom Juan, dont la statue venge son honneur.
Thèmes Principaux
  1. Libertinage : Dom Juan incarne le rejet des normes sociales et religieuses au profit de ses désirs personnels.
  2. Hypocrisie : La critique de l’hypocrisie sociale et religieuse, avec Dom Juan se moquant des valeurs qu’il feint d’adopter.
  3. Morale et Religion : Exploration des limites de la liberté individuelle face aux valeurs morales et religieuses, avec un accent sur le châtiment divin.
Analyse

Dom Juan est une figure fascinante et complexe, représentant à la fois l’audace et le défi aux conventions sociales. Sa relation avec Sganarelle ajoute une dimension comique tout en soulignant les différences entre liberté et responsabilité. La pièce utilise le surnaturel pour montrer l’inéluctabilité du châtiment divin, et Molière critique l’hypocrisie de son temps à travers les actions et discours de Dom Juan. Cette comédie explore des questions sérieuses avec humour, rendant l’œuvre à la fois divertissante et profonde.

Résumé Détaillé de “Dom Juan” de Molière
Acte I

L’acte s’ouvre sur un dialogue entre Sganarelle, le valet de Dom Juan, et Gusman, le serviteur de Done Elvire. Sganarelle exprime son dégoût des comportements de son maître, Dom Juan, qu’il décrit comme un séducteur sans scrupules. Gusman, inquiet pour sa maîtresse Elvire, cherche à comprendre pourquoi Dom Juan a brusquement quitté Elvire après l’avoir épousée. Dom Juan apparaît et, malgré les reproches de Sganarelle, déclare son indifférence aux conséquences de ses actions et son intention de continuer à suivre ses désirs. Done Elvire confronte Dom Juan, implorant des explications. Dom Juan feint un prétexte et promet de revenir, mais une fois Elvire partie, il admet son intention de la quitter définitivement.

Acte II

Dom Juan et Sganarelle se déguisent en paysans pour échapper aux frères d’Elvire qui cherchent à venger l’honneur de leur sœur. Ils rencontrent Charlotte et Mathurine, deux jeunes paysannes que Dom Juan entreprend de séduire simultanément. Il promet le mariage à chacune, provoquant leur jalousie et rivalité. Pierrot, un autre paysan amoureux de Charlotte, intervient mais est ridiculisé par Dom Juan. Pendant ce temps, un spectre apparaissant sous la forme d’un vieillard avertit Dom Juan de son destin funeste, mais Dom Juan reste incrédule et continue de se moquer des avertissements divins.

Acte III

Dom Juan sauve un homme, Dom Carlos, attaqué par des bandits. Reconnaissant, Dom Carlos promet de ne pas le combattre pour avoir abandonné Elvire. Cependant, Dom Alonse, le frère d’Elvire, arrive et défie Dom Juan en duel. Dom Carlos intervient pour éviter le duel en raison de la promesse qu’il a faite. Plus tard, Dom Juan et Sganarelle se réfugient dans un tombeau où Dom Juan rencontre la statue du Commandeur, qu’il avait tué auparavant. Dom Juan, bravache, invite la statue à dîner. À la surprise de tous, la statue hoche la tête en signe d’acceptation.

Acte IV

Dom Juan rentre chez lui et reçoit la visite de Monsieur Dimanche, un créancier venu réclamer de l’argent. Dom Juan, habile manipulateur, parvient à éviter de payer tout en promettant de le faire. Son père, Dom Louis, le réprimande sévèrement pour son comportement immoral. Dom Juan feint de se repentir pour apaiser son père, mais une fois ce dernier parti, il avoue à Sganarelle son hypocrisie. Done Elvire revient, cette fois pour avertir Dom Juan des conséquences de ses actes et pour lui demander de se repentir avant qu’il ne soit trop tard. Dom Juan reste inflexible et méprisant.

Acte V

Dom Juan continue à afficher son cynisme et son irréligion. Il se moque de la religion et de la morale, rejetant l’idée de repentance. La statue du Commandeur apparaît à nouveau lors du dîner, et cette fois-ci, elle invite Dom Juan à un dernier repas. Dom Juan accepte, refusant de croire au surnaturel jusqu’à la fin. La statue saisit alors Dom Juan et l’emporte aux enfers sous les yeux horrifiés de Sganarelle, qui pleure la perte de son maître tout en réalisant qu’il a perdu son emploi.

Synthèse

La chute de Dom Juan est à la fois une leçon de morale et une critique des excès du libertinage. Molière utilise le personnage de Dom Juan pour explorer les limites de la liberté individuelle et les conséquences de l’immoralité. À travers des dialogues vifs et des situations comiques, la pièce aborde des thèmes sérieux tels que la religion, l’hypocrisie et le châtiment divin, faisant de “Dom Juan” une œuvre riche et complexe qui résonne encore aujourd’hui.

Autres articles

Projet Professionnel : CAP Petite Enfance
Le CAP (Certificat d'Aptitude Professionnelle) Petite Enfance est un diplôme...
Read more
Une fille comme elle : Résumé détaillé
Titre : Une fille comme elleAuteur : Marc LevyDate de...
Read more
Résumé Court de "L'Étranger" d'Albert Camus
"L'Étranger" d'Albert Camus, publié en 1942, est un roman philosophique...
Read more

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *