50 Expressions Saugrenues de la Langue Française avec les Significations

Dans cet article, nous explorerons quelques-unes des expressions les plus saugrenues de la langue française, en nous plongeant dans leur origine, leur signification et leur utilisation.

💡 La richesse de la langue française réside dans sa diversité et sa capacité à évoquer des images, des émotions, et des situations à travers une multitude d’expressions colorées. Certaines de ces expressions, cependant, défient toute logique ou cohérence, et semblent tout droit sorties d’un monde fantasque et surréaliste.

  1. “Tomber dans les pommes” :
    Cette expression est utilisée pour décrire quelqu’un qui s’évanouit subitement. L’image qu’elle évoque est celle d’une personne qui, au lieu de s’évanouir simplement, “tombe dans les pommes”, comme si elle était victime d’une soudaine attaque de fruits. Son origine remonte au XIXe siècle et pourrait être liée à l’ancien mot “pâmer”, signifiant s’évanouir.
  2. “Avoir le cœur sur la main” :
    Cette expression signifie être généreux et prêt à aider les autres. L’image d’avoir littéralement le cœur sur la main est à la fois étrange et poétique. Elle évoque l’idée de donner de tout son cœur, sans retenue ni calcul.
  3. “Avoir un poil dans la main” :
    Cette expression désigne une personne paresseuse, qui évite les efforts physiques. L’image d’avoir un poil à la place de la main est non seulement saugrenue, mais aussi déroutante. Comment une telle personne pourrait-elle accomplir quoi que ce soit avec un tel handicap ?
  4. “Mettre la charrue avant les bœufs” :
    Utilisée pour critiquer quelqu’un qui agit de manière incohérente ou précipitée, cette expression évoque l’image d’un agriculteur plaçant sa charrue devant les bœufs, rendant impossible toute progression efficace. Son origine remonte au Moyen Âge, époque où cette erreur était littéralement fatale pour le travail des champs.
  5. “Avoir un chat dans la gorge” :
    Cette expression décrit la sensation d’avoir la voix enrouée, comme si un chat s’y était installé. Son origine est incertaine, mais elle remonte au moins au XVIIe siècle. Cette image saugrenue évoque instantanément l’inconfort et la difficulté à parler.

Voici le contexte d’utilisation de certaines expressions saugrenues en français, ainsi que des exemples d’applications littéraires :

Tomber dans les pommes
  • Contexte d’utilisation : Lorsqu’une personne s’évanouit subitement.
  • Exemple littéraire : “À la vue du monstre, elle tomba dans les pommes, son cœur battant la chamade.”
Avoir le cœur sur la main
  • Contexte d’utilisation : Pour décrire quelqu’un de généreux et prêt à aider.
  • Exemple littéraire : “Malgré ses propres difficultés, il avait le cœur sur la main et offrait toujours son aide aux autres.”
Mettre la charrue avant les bœufs
  • Contexte d’utilisation : Pour critiquer quelqu’un qui agit de manière précipitée ou incohérente.
  • Exemple littéraire : “En voulant planifier le mariage avant même de se connaître, ils avaient mis la charrue avant les bœufs.”
Avoir un chat dans la gorge
  • Contexte d’utilisation : Lorsqu’on a la voix enrouée.
  • Exemple littéraire : “Pendant son discours, elle toussa brusquement, comme si un chat s’était soudainement installé dans sa gorge.”
Être dans de beaux draps
  • Contexte d’utilisation : Être dans une situation difficile.
  • Exemple littéraire : “Après avoir été surpris à mentir à ses parents, il se retrouva dans de beaux draps, cherchant désespérément une excuse plausible.”
Se mettre le doigt dans l’œil
  • Contexte d’utilisation : Se tromper.
  • Exemple littéraire : “Il pensait avoir compris la solution, mais il s’était complètement mis le doigt dans l’œil.”
Avoir un pet de travers
  • Contexte d’utilisation : Être de mauvaise humeur.
  • Exemple littéraire : “Depuis qu’il s’était levé du mauvais pied, il avait un pet de travers et grognait à tout le monde.”
Être le dindon de la farce
  • Contexte d’utilisation : Être dupé ou ridiculisé.
  • Exemple littéraire : “Dans cette histoire, le personnage principal se retrouve souvent à être le dindon de la farce, manipulé par les autres personnages.”
Avaler des couleuvres
  • Contexte d’utilisation : Gober des mensonges.
  • Exemple littéraire : “Elle avait cru ses mensonges pendant des années, avalant des couleuvres à chaque histoire qu’il lui racontait.”
Avoir des atomes crochus
  • Contexte d’utilisation : Avoir des affinités avec quelqu’un.
  • Exemple littéraire : “Dès leur première rencontre, ils ont tout de suite su qu’ils avaient des atomes crochus, partageant les mêmes passions et intérêts.”

Ces exemples illustrent comment ces expressions saugrenues peuvent être utilisées dans des contextes littéraires pour enrichir le langage et donner vie aux personnages et aux situations.

Nous enchainons avec10 autres exemples d’expressions saugrenues en français avec leur contexte d’utilisation et des exemples d’applications littéraires :

Avoir une araignée au plafond
  • Contexte d’utilisation : Décrire quelqu’un comme étant un peu fou ou excentrique.
  • Exemple littéraire : “Son comportement étrange laissait à penser qu’il avait une araignée au plafond.”
Rire jaune
  • Contexte d’utilisation : Rire de manière forcée ou peu convaincante.
  • Exemple littéraire : “Malgré ses efforts pour paraître détendu, son rire sonnait faux, comme un rire jaune.”
Manger sur le pouce
  • Contexte d’utilisation : Manger rapidement, souvent debout.
  • Exemple littéraire : “N’ayant que peu de temps pour déjeuner, elle mangeait sur le pouce entre deux réunions.”
Tirer les vers du nez
  • Contexte d’utilisation : Obtenir des informations en les extirpant.
  • Exemple littéraire : “L’inspecteur était un expert pour tirer les vers du nez des suspects lors des interrogatoires.”
Faire la pluie et le beau temps
  • Contexte d’utilisation : Avoir un grand pouvoir, changer les choses à sa guise.
  • Exemple littéraire : “Depuis qu’il avait été promu directeur, il se sentait tout-puissant, capable de faire la pluie et le beau temps dans l’entreprise.”
Prendre la mouche
  • Contexte d’utilisation : Se vexer rapidement.
  • Exemple littéraire : “Sa sœur prenait facilement la mouche dès qu’on critiquait ses choix de vie.”
Être une quiche en quelque chose
  • Contexte d’utilisation : Être très mauvais dans un domaine.
  • Exemple littéraire : “Je suis une quiche en mathématiques, je n’ai jamais réussi à comprendre les équations.”
Se creuser la tête
  • Contexte d’utilisation : Réfléchir profondément.
  • Exemple littéraire : “Il se creusa la tête pendant des heures pour trouver une solution à son problème.”
Avoir un verre dans le nez
  • Contexte d’utilisation : Être un peu ivre.
  • Exemple littéraire : “Après avoir fêté son anniversaire, il avait un verre dans le nez et ne tenait plus sur ses jambes.”
Mettre les pieds dans le plat
  • Contexte d’utilisation : Dire quelque chose de maladroit ou inapproprié.
  • Exemple littéraire : “Lors du dîner en famille, il mit les pieds dans le plat en demandant à sa sœur quand elle comptait se marier.”

Ces exemples montrent comment ces expressions peuvent être utilisées pour enrichir le langage et créer des images vivantes dans des contextes littéraires.

Télécharger 50 expressions saugrenues de la langue française 👇

Autres articles

Cinq sujets de dissertation sur le théâtre
Depuis des siècles, le théâtre a été un art captivant,...
Read more
Les Meilleurs Romans pour Améliorer Votre Français...
Dans cet article, nous vous proposons une sélection...
Read more
Parler un bon français : Liste des...
Dans le vaste monde de la langue française, il y...
Read more

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *